Architecte d’intérieur

Publié le par plombierparis

Le terme est employé de plus en plus souvent, mais qui est-il, au juste ? Un architecte ? Un décorateur d’intérieur ? Eh bien, un peu des deux. L’architecte d’intérieur n’est pas un architecte sans-diplôme : il doit être reconnu par sa profession et disposer de solides connaissances, tant techniques que juridiques. Explications.

L’architecte d’intérieur : qui est-il ?

Diplômé d’une école d’architecture ou de design, l’architecte d’intérieur (parfois appelé 'designer d’intérieur') est un technicien, un organisateur d’espace et un décorateur. Contrairement à ce dernier, il possède toujours de solides connaissances de la construction et est habilité à signer des plans.

La majorité des architectes d’intérieurs travaillent dans de petites structures : indépendant, associé ou salarié d’un bureau d’études. Il possède en général un réseau complet d’artisans et d’entreprises du bâtiment, car il peut être amené à conduire des travaux de A à Z. Mais ce n’est pas toujours le cas : l’architecte d’intérieur peut venir appuyer un architecte ou un maître d’oeuvre, ou il peut n’être appelé que pour donner un conseil.

Le métier reste peu connu et est souvent confondu avec d’autres : "Il est bon de vérifier les références de votre architecte d’intérieur et s’assurer qu’il figure bien sur la liste du CFAI (Centre français des architectes d’intérieur)", conseille Sophie Sabarich Bonay, architecte d’intérieur installée à Toulouse (31).

A chacun son architecte d’intérieur

Le métier étant en partie lié à celui de décorateur, vous devez, avant de choisir, repérer les différents styles et consulter un maximum de books et catalogues. L’architecte d’intérieur ne vous donnera jamais de devis avant d’avoir eu un, voire deux entretiens avec vous, sur place.

"La première visite dure de une à deux heures", explique Karine Pérez, architecte d’intérieur à Paris (75). "C’est le moment le plus important : le client peut voir s’il est à l’aise avec votre approche et vous avec la sienne". L’architecte d'intérieur doit parvenir à cerner vos attentes esthétiques, prendre des photos, récupérer des plans, mais doit aussi savoir quel budget vous accorderez aux travaux. "On doit alors fournir au client un avant-projet, sous forme de dessins et de plans. Seulement après avoir tout écouté et tout compris", explique Madame Bonay.

L’architecte d’intérieur doit pouvoir proposer des solutions et débloquer des situations difficiles (parvenir à placer un escalier en cherchant de nouveaux espaces, par exemple). Il doit aussi être informé de tous les nouveaux matériaux utilisés dans les constructions et vous proposer de choisir selon leur coût, leurs propriétés physiques, leur aspect...

Une approche personnalisée

Ce talent d’écoute et d’adaptation au client est la principale qualité d’un architecte d'intérieur. Vous ne ferez pas seulement appel à lui dans le cas d’une construction. Il peut aussi s’agir de réorganiser un espace existant (en touchant à la structure du bâtiment, ou non), d’aménager des combles, un grenier, un sous-sol... "Recourir à un architecte d’intérieur se révèle intéressant dès que vous voulez toucher à la structure même du bâtiment", poursuit Madame Bonay.

"L’essentiel est de savoir prendre du temps avec le client, c’est comme cela que je fonctionne", précise Karine Pérez. "Nous faisons du sur-mesure, il faut être capable d’apporter son propre univers, mais surtout de ne pas dénaturer le lieu. La dimension psychologique est très importante, car on rentre dans la vie quotidienne des gens".

Vous pouvez vous adresser à lui comme à un consultant, pour recueillir ses idées en une visite. Dans ce cas, il vous facturera une prestation horaire (de 70 à 200€). S’il supervise intégralement des travaux, il vous facturera un pourcentage du coût global de ces travaux (autour de 10%). Mais cet honoraire, vous le récupèrerez en partie grâce à la bonne coordination qu’il saura imprimer à vos travaux et au respect de tous les délais d’exécution.

Entre artisan et décorateur

Outre la supervision du gros-oeuvre, l’architecte d’intérieur doit avoir une curiosité artistique prononcée, afin de "donner vie à un espace intérieur", comme le souligne Dominique Copin, architecte-décorateur d’intérieur basé à Lille (59). "Il doit savoir harmoniser les couleurs, marier les matériaux et parvenir à maîtriser la lumière". Vous pouvez donc faire appel à un architecte d’intérieur pour différents travaux et conseils. Son sens des volumes est un atout essentiel, qui vous permettra d’optimiser la superficie de votre logement et de créer des espaces que, jusqu’ici, vous pensiez perdus ou inexploitables.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article